« Deux saisons en une »

 



Avec 43 % des suffrages, Pierre-Yves a été élu

meilleur joueur de la saison, devançant notamment 

Yannick et Fabien (13 % chacun). 

Succédant à Jérôme au palmarès, le numéro 9

des Rouge et Blanc décrypte l’exercice 2011-2012.

 

 


Tu as été désigné joueur de la saison (43 %). Qu’est-ce que cela t’inspire ?

Tout d'abord, je remercie tous les gens qui ont voté pour moi (de gré ou de force), je suis d'ailleurs en train de réunir les fonds nécessaires prévus pour certains votants... Plus sérieusement, je ne m'attendais pas à être élu joueur de la saison. Et même si cette récompense s'inscrit dans une saison en demi-teinte en terme de résultats pour le Polonia, cela fait toujours plaisir. Il ne faut pas oublier que briller seul est impossible... Mes coéquipiers et mes coaches sont pour beaucoup dans cette réussite. Je pense aussi que Fabien, Julien ou Jérome auraient également pu être élus.

 

 

Ton bilan 2011-2012

Sur le plan personnel, j'ai vécu deux saisons en une... Une première au poste de milieu gauche qui, même si je suis gaucher, ne me permettait pas de m'exprimer pleinement. Il n'est pas évident d'évoluer dans un couloir (surtout lorsqu'on a un pied droit qui ne sert à rien), l'espace et la vision du jeu étant très réduits. Vous aurez donc compris que ce n'était pas le poste auquel je préférais évoluer...

Heureusement, grâce à une personne qui compte beaucoup à mes yeux et qui évolue au club (elle se reconnaitra), j'ai pu évoluer aux avant-postes lors de la seconde partie de saison et ça a vraiment changé les choses pour moi. De plus, je revenais d'un voyage au Pérou qui a apparemment boosté mes globules du fait de l'altitude et j'avoue que ça m'a bien aidé ! Je soumets donc l'idée que nous faisions la préparation physique du Polonia au Pérou chaque année, aux frais du club bien entendu, pour que nos performances soient meilleures. Je ne pense pas que le président et le trésorier ne soient pas d'accord avec cette idée...

 

Et au niveau collectif ?

Le Polonia possède de très bons joueurs, capables de faire de très belles choses mais de manière trop irrégulière. Cette année, il a été très difficile d'aligner une équipe type pour diverses raisons (blessures, absences). De ce fait, je pense qu'il manque des automatismes entre les joueurs. De mon point de vue, l'ambiance au sein du groupe est primordiale et c'est ce qui m'a séduit quand je suis arrivé au Polonia. Un groupe avec des valeurs comme la solidarité, la combativité, le fair-play et la bonne humeur donne un avantage sérieux par rapport à ses adversaires. Le Polonia les possède et doit les conserver car elles sont essentielles.

Pour illustrer ça, nous pouvons faire un comparatif avec l'équipe de France, (Oui, l'équipe de France !). Une équipe qui possède des joueurs de haut niveau footballistique mais sans esprit de cohésion, de combativité ne gagnera jamais rien... Et si en plus les joueurs sont bêtes, alors là, ils deviennent complètement ridicules.

Le Polonia a des joueurs intelligents, chacun a son niveau. En jouant ensemble, on peut devenir une équipe très difficile à battre.

 

 

L’équipe a-t-elle réalisé des progrès ?

Pour moi oui. Le classement final ne les reflète pas, mais ils sont là. La qualité de jeu est montée d'un niveau par rapport à la saison précédente et les entrainements sont devenus appropriés aux lacunes que rencontrait l'équipe lors de ses matches. Je tiens à souligner l'investissement des coachs (au nombre de trois cette année quand même !). Ils n'ont jamais baissé les bras, même si les résultats n'étaient pas toujours là, et ont continué à nous faire travailler et à nous accompagner... Les remerciements viennent par les résultats, mais je suis convaincu que nous leur les adresserons dès l'année prochaine et que leur travail finira par payer.

 

Quels points faudra-t-il améliorer la saison prochaine ?

Avant de vouloir améliorer des choses, je pense qu'il est important de savoir conserver celles qui fonctionnent. Les valeurs du Polonia doivent être le pilier de cette équipe et elle doit se construire autour d'elles.

Ensuite, chacun pratique le football pour des raisons différentes. L'objectif doit cependant être le même pour tout le monde : la victoire ! Cela ne veut pas dire que nous allons devenir des professionnels, que chaque entrainement doit être hyper physique et que le foot va devenir une contrainte, bien au contraire.

Je pense que pour pouvoir se faire plaisir sur un terrain, il est important d'être bien physiquement (pas beau gosse, hein, mais prêt athlétiquement). Cela passe par un travail pas toujours très ludique, mais qui permettra à chacun de se faire plaisir pendant toute la saison.

 

 

Le mot de la fin

Je tiens à remercier chaque personne du Polonia car l'accueil réservé aux nouveaux joueurs est exceptionnel. Les Polonais sont des gens avec de grandes valeurs qui sont très importantes pour moi et dans lesquelles je me retrouve. Ce club est devenu une seconde famille pour moi et c'est avec plaisir que je les retrouve chaque semaine. Beaucoup d'entre eux sont devenus de véritables amis et je profite de ce moment pour tous les remercier car je n'en avais pas vraiment eu l'occasion jusqu'à aujourd'hui. J'espère que l'ambiance restera toujours aussi bonne et les résultats suivront, j'en suis sur.

PY joueur saison.jpg
ce site a été créé sur www.quomodo.com